+ Chroniques des Anciens

Heyoka

D’après le site : Le Fourduwww

  • Extrait d’INTERVIEW issue de DEVIANCE n°1 :

Que pensez vous de la scène punk-rock en France ? Est-ce que la soupe commerciale ne fait pas de l’ombre aux groupes DIY ?

La scène est en train de se développer de plus en plus c’est bien. Il y a de plus en plus de zines, de groupes de labels qui montent. C’est justement ce qu’il faut pour pouvoir exprimer nos idées et montrer qu’il y a autre chose (idées, choix de vie, musique).

En ce qui concerne la soupe commerciale ... je respecte à fond tous ceux qui vivent selon leurs idées. Mais nous ne signerons jamais sur une major, personne ne nous dira jamais quel genre de musique faire, de quoi parler dans les textes, de baisser les tempos... et nos enregistrements seront toujours a prix raisonnable chez les distributeurs parallèles comme Maloka. D’un autre côté je me fous un peu des groupes comme Silmarils ... je considère que chacun doit choisir sa propre démarche. Je ne suis pas d’accord, je ne vais pas les voir en concert et je n’achète rien d’eux. C’est aussi simple que ca. Je ne me sens pas assez punk pour me sentir touchée par tout cela. J’essaye d’éviter les étiquettes au maximum. Je suis moi-même, point a la ligne. Certes, j’ai des convictions anarchistes et je les aurai toujours.

D’un autre côté t’as qu’à regarder ce qui se passe pour les chanteurs de NTM. Sûr, c’est un autre délire (musical, macho), mais ils revendiquent et critiquent et ca a fait flipper ceux qui sont bien haut placés, autrement ils n’auraient pas pris trois mois de tôle. Comme quoi, il y a quand même certains groupes qui sont sur des majors qui font de bons trucs (Assassin par exemple) et qui aident peut-être certains jeunes à se rendre compte de ce qui se passe et à quel point ce système et la politique sont pourris. Dommage que NTM n’a pas su profiter de tout ce cirque de media. C’était l’occase d’ouvrir sa gueule !

Que pensez vous du public punk rock en general (absence d’idées pogos violents) ?

Bien sûr pogo macho = pogo bobo ! Mais ce qui me fait souvent chier c’est que les 100 (200, 300) personnes dans le public ne sont pas foutus de calmer les 3,4 blaireaux qui dérangent tout le monde. Ce n’est tout de même pas si compliqué que ca ! Sinon ceux qui viennent aux concerts pour se bourrer la gueule et qui n’ont pas trop d’idées politiques sont souvent des jeunes et je me dis qu’avec le temps ils commenceront a réfléchir et à se faire des idées. Alors je préfère les voir trainer aux concerts plutôt que dans les manifs du FN. Personne ne nait anarchiste, on le devient.

Comment se passent les rapports avec Combat Rock votre label ? Que pensez vous des autres labels qui montent ?

Nos relations avec Caps sont surtout amicales. Quand on se voit, on fait la fête ensemble. Je suis super contente de voir qu’il y a des labels qui montent parce que cela permet à beaucoup de petits groupes de se faire connaître, de sortir quelque chose. Il faut un réseau parallèle pour montrer qu’il y a autre chose que des CDs à 120 balles, des concerts a 150 ... et surtout qu’on puisse s’exprimer librement, sans censure. Comme on dit dans Amnésie : sans choix, pas de liberté ! Et qu’est ce que l’anarchie sinon la liberté de choix !



  • Extrait d’INTERVIEW issue de LE RALEUR n°0 :

En tant qu’anarchopunks, où vous situez vous par rapport à des groupes punks plus dépravés, radicaux ou primaires dans la lignée d’Exploited et de Total Chaos ? Y’a t’il plusieurs mouvements punks qui coexistent en même temps ?

On ne se situe pas. Nous sommes des anarchistes qui font de la musique qu’on aime ensemble et qui parlons de choses qui nous tiennent à coeur. De la à dire que nous sommes mieux qu’untel ou plus engagés que machin me deplaît. Ce n’est pas un concours ! On fait ce que je considère être bien et chacun s’investit selon ses moyens. La comparaison (et alors la compétition) ne fait pas trop partie de notre état d’esprit. Y’a t’il plusieurs mouvements punks je ne sais pas, tout d’abord qu’est-ce que c’est "punk" ? Un état d’esprit ? Une façon de vivre ? Un look ? La musique ? J’ai tendance à faire attention avec les étiquettes parce que je considère que personne n’est exactement comme quelqu’un d’autre. Peut-etre qu’on pourrait dire qu’il y a des gens pour lesquels punk=look (souvent superficiels) et d’autres pour lesquels punk=manière de vivre (souvent sans look mais plus engagés).

Vous vibrez pour les causes sociales, qu’en est-il pour les causes animales ?

Je suis végétarienne, mais quand je rentre chez ma mère (en Allemagne) je me gave de bidoche, parce que je sais qu’elle l’achète chez un fermier qui abat peut-être un cochon par semaine et chez qui les animaux grandissent en plein air. Je considère que l’Être humain est omnivore, je suis donc pas contre le fait de manger de la viande mais contre l’élevage en batterie, les transports, les abattoirs. Sinon je suis en contact avec pas mal de mecs de l’ALF (Animal Liberation Front) et j’envoie de la thune quand j’en ai. Par contre il ne me viendrait pas à l’esprit de nourrir mon chat ou mon chien uniquement de façon végétarienne. J’ai fait un choix -ne pas manger de viande- mais je ne l’inflige pas à "mes" animaux (évidemment on ne peut pas posséder un animal, mais je ne trouve pas d’autres termes).

Vous semblez tres impliqués dans l’asso Maloka, pouvez vous en faire l’historique, décrire ses activités, rappeller ce qui s’est passé au festival cet été et en dire un mot sur le futur de l’asso ?

Maloka existe depuis 88 et est une asso non-profit qui organise des concerts, débats, conférences ... il y a aussi une grosse distrib’ des permanences au local (61 rue Jeannin, Dijon) tous les samedi après-midi, un resto végétarien les jeudi soir et bientôt un label. On commence par sortir le vinyl de notre album et un 45T d’Oi Polloi. D’ailleurs il y aura plein d’adresses de zines, labels, assos... alternatifs dans le vinyl. En ce moment nous avons un grand problème avec la FA (Federation Anarchiste) à qui appartient le local juridiquement. Ils veulent un local plus clean avec des gens plus normaux (pas des comme nous !), alors ils veulent le vendre ! Le local est un lieu de vie qui tient depuis des années et qui est ouvert à tout le monde. Si nous ne réussissons pas à trouver 45000F (c’est le prix qu’ils demandent, alors que eux l’avaient payé 30000F sacrés anarchistes non ?) on se retrouve à la rue, donc plus de conférences, plus de permanence, plus de resto... Jusqu’à cette année on organisait un festival libertaire (trois jours du monde de partout, tables de presse, spectacles, concerts ...) mais ce dernier festival a mal fini parce que des blaireaux ont ravagé le centre-ville lors d’une manif anti-militariste. A priori je ne suis pas contre tant que c’est ciblé, mais pas dans le cadre d’un festival ! C’est facile de tout casser loin de chez soi, tout en sachant qu’on sera loin le lendemain, mais il faudra penser à ceux qui restent sur place ! Heureusement pour nous qu’on avait appelé à un rassemblement uniquement, on n’était pas responsable des manifestants et les flics n’ont rien pu faire. Cela n’empêche pas que nous sommes tres surveillés depuis, et les flics ne se gênent pas à nous faire chier quand ils le peuvent. En plus deux mecs ont violé une jeune Hollandaise. Si on leur tombe dessus on va s’en occuper ! Putain de salopards de merde ! C’est inacceptable par n’importe qui mais en plus des types qui étaient au festival ... qu’ils crèvent !

Ce qui vous a toujours déçu dans le mouvement punk ? Ce qu’est un punk beauf pour vous ?

Ce qui m’a toujours déçu dans le mouvement, c’est le manque de respect. Personnellement je trouve que le respect est à la base de tout et plein de gens le revendiquent. S’ils apprenaient à l’accorder les choses iraient déjà beaucoup mieux. Je crois que si les gens se respectaient un peu plus mutuellement, on pourrait faire changer les choses. Mais en ce moment tout le monde passe son temps à cracher dans la soupe : machin a dit cela, untel a parlé de travers, j’ai vu X boire un coca ! T’as vu les paroles, elles sont pas bien écrites, il n’était pas à la manif etc etc. Qui sont ils elles à tout le temps penser qu’à juger et surveiller les autres ? Il faut qu’on soit UNIS si l’on veut être efficaces. Comme on dit dans "El Pueblo", "le peuple uni ne sera jamais vaincu" ! S’il y a des trucs qui vous font chier, vous n’avez qu’à faire mieux pour que ça change !

Aphros - http://www.aphros.fr.st